• 27 février 2024

Le CMC publie un spécial sur le “Nouveau modèle de développement”

Casablanca, 07/02/2020 (MAP) – Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a publié, vendredi, le 320ème numéro de sa publication mensuelle “Maroc Conjoncture” consacré au “Nouveau modèle de développement : Atouts et défis”. Il s’agit d’un spécial qui jette la lumière sur plusieurs axes dont “l’État Développeur : Artisan du +miracle+ économique des pays d’Asie de l’Est”, la “Régionalisation Avancée : Cadre juridique et Institutionnel”, le “Système d’Information National : Un outil de pilotage Indispensable”, ou encore “Les Options des Échanges Extérieurs : Pour un nouveau modèle de développement”.

Après avoir rappelé le chantier légal encadrant la régionalisation avancée, le CMC estime nécessaire de disposer de “régions fortes actrices du développement économique et social, et un partage effectif des compétences entre Etat et collectivités territoriales et entre différentes collectivités, dénué de conflits”.

S’agissant de la mise en place du Système national d’information, le CMC invite les entreprises, les universités et les Etats à s’investir dans ce domaine visant à traduire les données émanant de diverses sources en informations décisionnelles, notant qu’un tel système si, il est bien pensé, devrait contribuer efficacement à l’amélioration de la performance économique du Maroc, à la compétitivité de ses entreprises et donc de son économie.

Sur un autre volet, le CMC se focalise sur l’importance que pourraient prendre les questions relatives au renforcement des règles du marché et de la concurrence, dans tout ce débat sur le nouveau modèle de développement.

De l’avis du CMC, la promotion du droit de la concurrence devrait en fait s’articuler aux options de la politique industrielle pour optimiser les effets escomptés au plan de l’efficience économique et du rendement social.

Par ailleurs, le CMC s’interroge sur l’incidence de la dynamique démographique sur le potentiel de croissance, soulignant d’emblée que la réflexion sur le nouveau modèle de développement ne peut ignorer l’incidence de la démographie comme facteur déterminant du potentiel de croissance sur le long terme.

“Les transformations en cours qui affectent la structure de la population totale et plus particulièrement la population active selon l’âge, le milieu, le niveau d’instruction ou encore le secteur d’activité conditionnent dans une large mesure les performances du système économique à l’avenir et son rythme de développement”, fait observer la même source.

SB

HS

MAP 071125 GMT Février 2020

admin

Lire le précédent

Un babouin reproduit une scène culte du roi lion

Lire Suivant

Un soldat tue 26 personnes dans un centre commercial en Thaïlande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *