• 22 septembre 2021

La vaccination des enfants, une protection qui se confirme (médecin)

Rabat – Les indicateurs du grand succès de la vaccination des enfants contre la Covid-19 confirment, une nouvelle fois, la confiance des Marocains dans la vaccination en général, souligne Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé.

Cette confiance, qui s’est confirmée et consolidée depuis plus de quarante ans, a placé le Royaume parmi les pays en tête à l’échelle planétaire avec un taux de couverture vaccinal qui dépasse les 95%, ajoute-t-il.

Après des milliards de doses du vaccin anti-Covid administrées aux adultes dans le monde et qui ont montré la forte protection assurée aux vaccinés et d’une manière exceptionnelle contre les formes graves et les décès, plusieurs études concernant des dizaines de millions d’enfants vaccinés vont dans le même sens, indique Dr hamdi, citant deux études américaines très récentes ayant abouti à l’utilité, sinon la nécessité de vacciner les enfants de la tranche d’âge 12-17 ans.

Les premières données d’une de ces deux études ont montré qu’à cause de la transmissibilité accrue de Delta, le taux d’hospitalisation chez les enfants et adolescents de 0 à 17 ans a été multiplié par cinq, malgré le fait que ce variant ne provoque pas, de manière particulière, plus de cas graves du Covid-19 chez les enfants et adolescents par rapport aux autres variants et aux autres tranches d’âge, précise-t-il, ajoutant qu’une autre conclusion aussi importante a montré que les taux d’hospitalisation étaient environ dix fois plus élevés pour les adolescents vaccinés que pour ceux non vaccinés durant la période de prédominance de Delta.

La deuxième étude, publiée le même jour, montre que la vaccination des adultes protège les enfants contre la contamination en réduisant le recours aux urgences ainsi que le nombre d’hospitalisations, et inversement, celle des enfants protège les adultes en rompant les chaines de transmission du virus et en accélérant l’immunité collective, avance-t-il.

Contrairement aux fake news et fausses allégations à propos de la vaccination des enfants, selon le chercheur, cette opération n’a été autorisée aux USA, Canada, dans l’Union Européenne, en Chine et ailleurs dans le monde, qu’après des essais cliniques réalisés sur leurs enfants volontaires dans les règles de la science, de la recherche et de l’éthique médicale, comme ça a toujours été fait avec les autres vaccins et médicaments destinés aux enfants, pour s’assurer de l’innocuité, la sécurité et l’efficacité de ces vaccins.

Il affirme, à cet égard, que ces vaccins n’ont été validés par les autorités de santé nationales qu’après étude approfondie de l’utilité, de la nécessité de cette vaccination et les bénéfices attendus face aux risques liés à la maladie de la Covid.

D’autre part, Dr Hamdi souligne que la vaccination renforce l’immunité des enfants et ne la surcharge pas, expliquant que la capacité du système immunitaire des enfants âgés de moins de 2 ans est très importante et est capable de répondre à dix mille vaccins simultanés.

Et de conclure, au vu de la complexité de ce système immunitaire, que si l’ensemble des vaccins recommandés chez le nourrisson étaient administrés en une seule fois, ils n’utiliseraient que 0.1% des capacités de son système immunitaire.

admin

Lire le précédent

Vaccination anti-covid : la troisième dose prévue en octobre?

Lire Suivant

Les élections du 8 septembre devraient asseoir les fondements d’une démocratie réelle (Nabila Mounib)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *